Livres informatiques
MOSAIQUE Informatique est auteur de plusieurs dizaines d'ouvrages informatiques , édités aux éditions Micro Application et First Interactive. Ces livres sont vendus dans la plupart des pays francophones.
 

Recherche

Nos formations et livres


Accueil arrow Tutoriel photo numérique arrow Cours / tutoriel de formation - Photo numérique - Stocker les photographies
Cours / tutoriel de formation - Photo numérique - Stocker les photographies Suggérer par mail
Cours et didacticiels - Bureautique - Infographie - Apprendre la photo numérique - Sommaire des cours
Écrit par Alain MATHIEU et Dominique LEROND   
26-01-2009

Optimiser le stockage des fichiers

Les images peuvent être enregistrées dans différents formats de fichiers, chacun offrant des avantages et des inconvénients. Voyons en détails ces formats afin de vous permettre d’adopter ceux qui seront les plus adaptés, en fonction de l’utilisation que vous comptez faire de vos images.

Une fois encore, il vous faudra choisir entre la qualité et l’espace utilisé.

La connaissance des différents formats de fichiers vous sera utile pour l’archivage mais également, dans les étapes qui suivent, pour l’utilisation des logiciels de traitement d’images.

Cours sur la photo numérique - Lors de l’enregistrement, le logiciel Adobe Photoshop propose de nombreux formats
Lors de l’enregistrement, le logiciel Adobe Photoshop propose de nombreux formats - Photo numérique


Formats ne provoquant pas d’altération des images

Ces formats doivent être utilisés pour conserver vos fichiers, sur vos DVD, par exemple. Ils sont gros consommateurs d’espace mais ne produisent pas de dégradations des images dues à des compressions.

Extension

Sur l’ordinateur, le type d’un fichier est indiqué par son extension et, éventuellement par une petite icône, accolées à son nom. L’extension d’un fichier est une chaîne de caractères, souvent trois lettres (tif, par exemple).

Adobe Photoshop (extension psd)

C’est le format par défaut utilisé par le logiciel de traitement d’images de référence : Photoshop. Il est reconnu par de nombreux logiciels mais ce n’est pas un standard officiel. Très puissant et très gourmand en espace (jusqu’à 48 bits d’information par pixel d’image), il est capable d’enregistrer une foultitude d’informations complémentaires, nécessaires au traitement de haute qualité d’une image. Si vous utilisez Photoshop, privilégiez ce format lors de vos enregistrements.

PICT

Format utilisé sur les ordinateurs de marque Apple (Mac), pour les affichages à l’écran et limité à 72 pixels / pouce.

TIFF (extension tif ou tiff)

C’est un format universel, reconnu par tous les logiciels de traitements d’images. Très performant et très gros consommateur d’espace disque, il peut utiliser jusqu’à 24 bits d’informations par pixel de l’image. Il est capable de mémoriser de nombreuses informations complémentaires, reconnues par certains logiciels, comme Adobe Photoshop, tels que les tracés ou les couches.

Cours sur la photo numérique - Les options de compression de fichier, au format tif, lors de l’enregistrement d’une image depuis le logiciel Jasc Paint Shop Pro 7
Les options de compression de fichier, au format tif, lors de l’enregistrement d’une image depuis le logiciel Jasc Paint Shop Pro 7 - Photo numérique

Le format tif peut être légèrement compressé, lors de l’enregistrement, afin de réduire légèrement la taille des fichiers, en activant les options ZIP ou LZW. Ces algorithmes n’occasionnent pas de perte de qualité mais augmentent le temps d’ouverture du fichier.

Cours sur la photo numérique - Les options de compression de fichier, au format tif, lors de l’enregistrement d’une image depuis le logiciel Adobe Photoshop
Les options de compression de fichier, au format tif, lors de l’enregistrement d’une image depuis le logiciel Adobe Photoshop - Photo numérique
 

Une image doit toujours être conservée dans sa version d’origine. Vous serez ainsi sûr de ne pas dégrader l’original. Elle peut alors ensuite être enregistrée sous un autre format, jpeg en 72 ppi, par exemple, pour être utilisée sur le web. Si vous souhaitez la retoucher pour l’imprimer ultérieurement, repartez toujours de l’original et non de la version au format jpeg car cette version a été dégradée (et la dégradation sera visible à l’agrandissement) et sa résolution n’est plus suffisante pour une impression correcte.

GIF (extension gif)

Format n’utilisant que 256 couleurs. A proscrire totalement pour l’enregistrement des photographies (sauf à chercher un rendu particulier). Le format gif est utilisé sur le web pour l’affichage de dessins comportant de gros aplats de même couleur (des logos, par exemple) et peu de nuances colorimétriques. Il utilise très peu de place.

Ce format est capable de gérer la couleur « transparent » et il est possible de chaîner plusieurs images dans le même fichier, au moyen de logiciels spécifiques (comme Gif Animator de Microsoft). Cette faculté est fort appréciable pour la création de petites animations (nommées « gifs animés ») sur des pages HTML.

JPEG (extension jpeg ou jpg)

Ce format permet une forte compression (de 0 à 99 %), à des taux variables, très utile lors de la publication d’images dans des pages HTML ou destinées à être envoyées par mail, par exemple. Plus le taux de compression est important, plus la taille du fichier est réduite, mais plus l’image est dégradée. Ce format reste actuellement le standard sur Internet, pour l’affichage des photographies, associé à une résolution de 72 ppi, suffisante à l’écran. Plusieurs enregistrements consécutifs d’une même image ont des conséquences catastrophiques sur sa qualité car elle subit alors une compression à chaque enregistrement.

Ce format est celui qui est proposé par défaut par tous les appareils numériques actuels. Il convient de ne jamais ré-enregistrer les fichiers originaux, après les avoir modifiés en jpeg, sous peine de les dégrader irrémédiablement. Si vous modifiez une image originale, enregistrez-la dans un format n’occasionnant pas de perte de données.

Taux de compression d’un fichier

Valeur indiquant le pourcentage de réduction de la taille d’un fichier, après compression, par rapport à l’original. Ainsi, un fichier de 100 Ko (100 000 octets), compressé à 50 %, ne « pèsera » plus que 50 Ko.

En résumé

La connaissance des types de fichiers vous permettra de choisir le format le plus adapté à leur exploitation. Voyons maintenant comment les organiser sur l’ordinateur.

Formation photo numérique

 



Dernière mise à jour : ( 20-11-2010 )
 
< Précédent   Suivant >



 

Advertisement
© 2017 Formation - Création de sites web - Nancy - 54 - Lorraine
Reproduction interdite - Visitez également www.mosaique-informatique.com.